Aller au contenu principal
Il semble que vous utilisez Internet Explorer 11 ou une version antérieure. Ce site Web fonctionne mieux avec les navigateurs modernes tels que les dernières versions de Chrome, Firefox, Safari et Edge. Si vous continuez avec ce navigateur, vous pouvez vo

Figures de bibliothécaires: Pionniers

Suzanne Briet (1894-1989)

Documentaliste et bibliothécaire, elle conçoit, réalise et dirige de 1934 jusqu’à sa retraite en 1955, la salle des Catalogues et des Bibliographies, lieu incontournable pour les usagers de la BN. Surnommée « Madame documentation », elle est vice-présidente de l’UFOD, enseignante à l’INTD et présidente de l’Union des femmes européennes.


Source : Bibliothèque nationale de France

Bibliographie

Colloque ISKO France, Fondements épistémologiques et théoriques de la science de l’information-documentation : actes du 11e colloque ISKO France 2017. sous la direction de Hadi Widad Mustafa El. Iste éditions, 2018

Livres pillés, lectures surveillées : les bibliothèques françaises sous l’Occupation. Martine Poulain. Gallimard, 2013

Connaissez-vous [vraiment] Suzanne Briet ? Martine Poulain. Bulletin des bibliothèques de France, 2012, n°3

Connaissez-vous Suzanne Briet ? Sylvie Fayet-Scribe. Bulletin des bibliothèques de France, 2012, n°1

Militer au XXe siècle : femmes, féminismes, églises et société : dictionnaire biographique. Évelyne Diebolt. M. Houdiard, 2009

A brief biography of Suzanne Renée Briet. In What is documentation ? English translation of the classic French text. Michael K. Buckland. Scarecrow press, 2006, pages 1-7

Le Centenaire de “Madame Documentation” : Suzanne Briet (1894-1989). Michael K. Buckland. Documentaliste - Sciences de l’information, juin 1995, 32, n°3, p. 179‑181.

Suzanne Briet (1894-1989). Renée Lemaître, Paul Roux-Fouillet. Bulletin d’informations de l’Association des bibliothécaires français, 1989, n°144

Entre Aisne et Meuse…et au-delà : souvenirs. Suzanne Briet. Société des écrivains ardennais, 1976

Jean-Pierre Seguin (1920-2014)

Fondateur de la Bibliothèque publique d’information (Bpi) au Centre Pompidou, puis conservateur du département des Estampes et de la Photographie à la BN et enfin inspecteur général des bibliothèques, il a promu une conception moderne et très ouverte de la lecture publique.

Bibliographie

Jean-Pierre Seguin un conservateur d’exception. Michel Melot. Nouvelles de l’estampe, 2014, n°249

La Bibliothèque Publique d’Information. Anne Kupiec. in Histoire des bibliothèques françaises, tome 4. Les bibliothèques au XXe siècle : 1914-1990. sous la direction de Martine Poulain. Éditions du Cercle de la Librairie, 2009, p. 771‑773.

La création de Beaubourg. Bernadette Nadia Saou-Dufrêne. Presses universitaires de Grenoble, 2000

Comment est née la BPI : invention de la médiathèque. Jean-Pierre Seguin. Bibliothèque publique d’information, 1987

Albert Ronsin (1928-2007)

Directeur de la BM et du musée de Saint-Dié-des-Vosges, président du groupe Lorraine de l’ABF, pionnier dans l’introduction du multimédia en bibliothèque, il reste connu pour être à l’origine de la théorie de la bibliothèque de secteur.


Source : Collection particulière de Nadine Ronsin

Bibliographie

Albert Ronsin et la bibliothèque de secteur : une vision moderniste de la lecture publique, 1950-1990. Gaëtan Barbier. Mémoire de Master. Enssib, 2018

Mémoire pour demain : mélanges en l’honneur de Albert Ronsin, Gérard Thirion, Guy Vaucel. André Ansroul. Association des bibliothécaires français, 1995

La médiathèque de Saint-Dié des Vosges. Laurent Ronsin. Mémoire de fin d’études. Enssib, 1982

Rapport d’activité de la Bibliothèque en 1965. Bibliothèque municipale de Saint-Dié, 1965

Autres bibliothécaires pionniers

Gabriel Henriot (1880-1965) : Conservateur de la bibliothèque Forney, historien et critique d’art, inspecteur des bibliothèques parisiennes, directeur de l’École de bibliothécaires (rue de l’Élysée), fondateur de l’École municipale de bibliothécaires de Paris et de l’École des bibliothécaires de l’Institut catholique, président de l’ABF et membre fondateur de l’IFLA, il est un acteur majeur de la professionnalisation des bibliothécaires français dans l’entre-deux-guerres.

Henri Labrosse (1880-1942) : Il dirige la BM de Rouen de 1913 à 1941. Moderniste, il s’attache à expérimenter la nouvelle conception de la lecture publique, sans pour autant renoncer à la traditionnelle mission d’étude des BM.

Myriem Foncin (1893-1976) : Géographe de formation, elle a été la première femme directrice d’un département (Cartes et Plans) à la BN et la première femme présidente de l’ABF. Militante de l’éducation populaire, elle oeuvre également pour la formation des bibliothécaires.

Gabrielle Duprat (1898-1999) : Elle consacre l’essentiel de sa carrière à la bibliothèque du Muséum national d’histoire naturelle, qu’elle dirige de 1937 à sa retraite en 1968. Son parcours témoigne en outre d’une intense activité dans les associations nationales et internationales des bibliothèques.

Marcelle Bouyssi (1903-1978) : Directrice des BM de Pau et de Toulouse, elle illustre une nouvelle génération de femmes qui assument la direction de grandes bibliothèques après 1945.

Paule Dumaître (1911-2002) : Elle est la première femme conservatrice en chef qui dirige la bibliothèque de la faculté de médecine de Paris sans
appartenir au corps médical. Elle poursuit des recherches en histoire de la médecine et de la bibliophilie médicale.

Noë Richter (1922-2017) : Directeur de la BM de Mulhouse, de l’ENSB puis de la BU du Mans de 1975 à 1987, il consacre la deuxième partie de sa vie à l’histoire des institutions de lecture et à celle des bibliothèques.

Jacqueline Gascuel (1925-2017) : Elle est une actrice importante du développement de la lecture publique par son action à la tête de la bibliothèque d’application de Massy, son apport en matière de formation professionnelle et ses publications, notamment sur les bâtiments. Son engagement associatif s’étend du domaine professionnel au développement de l’Afrique subsaharienne.